Histoire contemporaine XIXe - XXIe




Nationalistes et Etrangers

Librairie numérique

José CUBERO

Nationalistes et Etrangers

Le Massacre d'Aigues-Mortes (1893)

En août 1893, dans les salins d'Aigues-Mortes, une rixe opposant des ouvriers français à des ouvriers immigrés italiens se termine par un massacre. A l'origine de cet affrontement meurtrier, se trouve le problème de la « protection du travail national », de la « préférence nationale ».

A partir des articles de presse, des rapports de gendarmerie et des comptes rendus de procès, José Cubéro retrace les faits, puis en démonte habilement tous les mécanismes. Il replace la tuerie au cœur des passions et des fantasmes xénophobes qui, de Sedan à l'affaire Dreyfus, agitent la nation française. Discours cocardiers et nationalistes — parfois radicalisés par les rivalités coloniales — prônent alors la chasse à l'Italien, aux nouveaux « Sarrasins » qui « volent le pain des Français ».

Alimentée par une italophobie grandissante, émerge ainsi, au-delà de tout clivage politique, la « question des étrangers ». Les tragiques événements d'Aigues-Mortes, véritables symptômes d'une société en crise et en quête de boucs émissaires, mettent en évidence la nature des phénomènes d'exclusion et de rejet de l'étranger qui perdurent souvent aujourd'hui.

José Cubero est agrégé d’histoire et professeur à Tarbes.

Feuilletez un extrait au format







Sur le même thème : Histoire contemporaine XIXe - XXIe

Dernières parutions