Littérature, scènes coréennes




Comme si on voyait des fleurs au cœur de l'hiver

Librairie numérique

LEE Kang-bæk

Comme si on voyait des fleurs au cœur de l'hiver

Traduit du coréen par Han Kyung-Mi et Patrick Pidoux

Une mère de famille nombreuse se jette dans la marmite pour nourrir ses enfants affamés. Trois d'entre eux partent pourtant à sa recherche. Ils reviendront après dix ans de quête, mais quelle mère chacun aura-t-il retrouvée ? Une parabole sur le théâtre et l'illusion.

Dormir sous utopie

Grâce à l'Utopie, un violent somnifère, Min ùi-Sik fuit l'ennui de son existence de traducteur et de raté. mais la vie le rattrape quand s'installent chez lui des étudiants révolutionnaires bien décidés à transformer le monde.

Généalogie

Un père, atteint d'une maladie incurable, décide pour expier ses fautes et celles de ses ancêtres de rendre tous leurs biens aux personnes qu'il a dépouillées, ceci à la joie des voisins qui assiègent alors la maison. Mais au désespoir de sa famille, qui refuse d'endosser cette culpabilité.

Né en 1947, Lee Kang-Bæk, homme de théâtre, est un des représentants majeurs de cette génération critique ayant accompagné les bouleversements de la Corée du Sud, de la dictature à la démocratie, et du tiers monde à la puissance économique.

SITE DE L'AUTEUR

Feuilletez un extrait au format




Prix 20,50€
176 pages
2005
ISBN 978-2-84952-016-1



Sur le même thème : Littérature, scènes coréennes

Dernières parutions