Histoire moderne XVIIe - XVIIIe




Le Diable au couvent

Librairie numérique

Benoît GARNOT

Le Diable au couvent

Les Possédées d'Auxonne (1658-1663)

Entre 1658 et 1663, le couvent des Ursulines, à Auxonne, près de Dijon, est le théâtre d'une étrange affaire de possession diabolique. Une quinzaine de religieuses, raconte-t-on, sont habitées par les démons. L'épidémie de sorcellerie s'étend peu après sur la ville, et des femmes laïques — jugées responsables de ces faits — sont condamnées au bannissement, brûlées au bûcher ou massacrées par la population. Mais, en octobre 1660, Barbe Buvée, sœur de Sainte-Colombe, reconnue comme la principale coupable, est accusée publiquement — notamment par la mère supérieure — de magie, de sortilège et d'infanticide, et mise aux fers au couvent.

Benoît Garnot a dépouillé plus de deux mille pages d'archives relatant le procès, mais a choisi de restituer cette mystérieuse affaire en faisant s'exprimer les principaux acteurs du drame, qui donnent ainsi tour à tour leur version des faits. Alliant au talent de conteur la rigueur de l'historien, Benoît Garnot nous offre ici un ouvrage qui permet, mieux que des analyses, d'appréhender sur le vif les mentalités d'un milieu et d'une époque en proie à la grande vague de sorcellerie qui déferla alors sur l'Europe.

Agrégé d’histoire et docteur ès lettres, Benoît Garnot a été professeur d’histoire moderne à l’université de Bourgogne. Auteur de nombreux ouvrages, il a consacré ses travaux à l’histoire de la justice et de la criminalité sous l’Ancien Régime.

Feuilletez un extrait au format







Sur le même thème : Histoire moderne XVIIe - XVIIIe

Dernières parutions