Histoire moderne XVIIe - XVIIIe




Un médecin au XVII<sup>e</sup> siècle

Françoise LOUX

Un médecin au XVIIe siècle

Pierre-Martin de La Martinière

Dès dix ans apprenti chirurgien sur les champs de bataille, prisonnier des corsaires, vendu comme esclave en barbarie, explorateur du Grand nord, alchimiste déçu, médecin du roi enfin, La Martinière manifesta sa vie durant un grand sens de l’aventure et, disciple de Paracelse, un constant désir d’apprendre par l’observation directe de la nature.
Comment cet esprit libre n’aurait-il pas poursuivi de sa verve critique la médecine dogmatique de la faculté de Paris, qui se contentait de ressasser le discours des anciens ? ardent polémiste, il s’insurgera contre les expériences de transfusion du sang de veau à l’homme, qui suscitèrent un vaste débat médico-mondain, tout comme il s’opposera au douloureux traitement au mercure des maladies vénériennes. Mais ne dédaignant pas la médecine populaire, La Martinière — à vrai dire quelque peu guérisseur — se présente d’abord comme un empiriste soucieux d’efficacité.
Certes, La Martinière ne fut pas un grand découvreur scientifique, et reste, à bien des égards, solidaire des croyances médicales de son temps. Mais à travers ses récits nombreux et truffés d’anecdotes piquantes, on voit vivre tout un monde intermédiaire, mi-courtisan,mi-escroc, d’aventuriers et de charlatans, et on parvient ainsi à pénétrer une certaine réalité sociale du xviie siècle.

Fançoise Loux, anthropologue et directeur de recherches au C.N.R.S. (Centre d’Ethnologie française), a publié de nombreux ouvrages sur le corps et la santé dans la société traditionnelle française.

SITE DE L'AUTEUR

Feuilletez un extrait au format e_siecle.pdf target="_blank" class="bio">




Prix 25€
260 pages

ISBN 978-2-902702-42-8



Sur le même thème : Histoire moderne XVIIe - XVIIIe

Dernières parutions